•  

     

     

    Bonjour

     

       

     Nage marine à la crème safranée

     

    Plein de finesse...

    Pour 6 personnes

    Préparation : 45 mn - Cuisson : 40 mn

    4 pavés de saumon (sans arête, ni peau), 500 g de noix de Saint-Jacques

    500 g de moules, 3 échalotes, 3 gousses d'ail, 3 citrons verts, 3 carottes

    1 bouquet garni, 30 cl de vin blanc sec, 250 g de champignons de Paris

    30 cl de crème liquide, 1 dose de safran, 1 sachet de fumet de poisson, sel, poivre

    Grattez, rincez les moules, pelez, émincez une échalote, faites-la revenir

    Dans un faitout, versez le vin et les moules, couvrez, laissez cuire 8 mn

    Egouttez les moules, ôtez les coquilles, filtrez le jus

    Pelez, coupez les carottes en rondelles, pelez, émincez les échalotes restantes

    Faites suer le tout dans une sauteuse huilée, versez le jus des moules

    Le reste de vin, 50 cl d'eau, ajoutez le fumet, le jus des citrons

    Le bouquet garni, sel, poivre, laissez mijoter 20 mn à feu doux

    Pelez, hachez l'ail, nettoyez les champignons, faites suer dans une poêle huilée

    Jusqu'à évaporation de leur eau, coupez le saumon en cubes

    Versez la crème dans la sauteuse avec le safran, laissez épaissir en remuant

    Ajoutez le saumon, faites cuire pendant 5 mn de plus, puis les Saint-Jacques,

    Les moules, les champignons, salez, poivre, laissez mijoter encore 3 à 4 mn

    Servez accompagné de riz 

    Si la sauce est trop liquide ajoutez un peu de Maïzena

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

    Bonne Journée

      

     


    14 commentaires
  •  

     

    Les carafes et pichets

     

    Il n'y a pas si longtemps, le "Château La Pompe" était le roi des bistrots !! "Château La Pompe" c'est le surnom que donnent les cafetiers au seul liquide qui ne leur rapporte rien : l'eau courante, tirée du robinet. Elle est servie le plus souvent en carafes en verre, mais aussi en pichets de terre.

    Avant la révolution des eaux minérales et autres sodas, les carafes "Château La Pompe" étaient présentes sur toutes les tables, d'autant que bon nombre de boissons alcoolisées en vogue s'allongeaient d'eau. L'absinthe, avant son interdiction au début du XXe siècle, ainsi que les apéritifs anisés qui lui sont succédé.

    Tous les industriels de la boisson ont vite compris l'intérêt publicitaire de cette omniprésence, comme ils l'avaient fait avec les siphons (d'eau gazeuse artificielle) dès la fin du XIXe siècle, ils se sont empressés d'inonder les cafetier de carafes (gratuites à leurs noms. Des accessoires beaucoup moins coûteux et tellement plus faciles à réaliser que ces énormes siphons

    Les premières carafes publicitaires ont ainsi vu le jour à la fin du XIXe siècle, elles se sont développées au début du XXe avant de devenir omniprésentes des années 1920 aux années 1960. La plupart des producteurs de boisson en ont produit, à l'aube du XXIe siècle elles n'ont pas disparu mais sont moins nombreuses car supplantées par les eaux minérales et d'autres formes de publicité plus percutantes.

    Parallèlement aux carafes en verre, les cafetiers ont largement utilisé des pichets en poterie : terres cuites d'origines diverses, le plus souvent vernissées. Ces pichets sont généralement plus volumineux que les carafes, de plus ils préservent mieux la fraîcheur de l'eau que les carafes. C'est pourquoi les amateurs d'apéritifs anisés les préféraient.

    Avantage de la poterie, la plupart des pichets sont plus ouvragés, sur de nombreux modèles les marques sont moulées et la couleur omniprésente. Les cafetiers appréciaient surtout la facilité de remplissage et de nettoyage, due au large bec

    Plus volumineux ils étaient aussi plus lourds à porter et nettement plus fragiles que le verre. Cette fragilité n'a pas vraiment nui à leur longue carrière, et comme les carafes en verre, les pichets ont vécu leurs plus belles années dans l'entre-deux-guerres jusqu'aux années 1950.

     

    Nostalgie....

     


    13 commentaires
  •  

     

     

     

       

    Cheesecake à l'orange

     

    Douceur du palais 

    Pour 4 personnes

    Préparation : 25 mn - Cuisson : 50 mn - Réfrigération : 4 h 30

    260 g de spéculos, 250 g de mascarpone, 40 g de sucre en poudre

    40 g de cassonade, 50 g de beurre, 3 œufs + 1 blanc

    2 oranges non traitées, 200 g de lait concentré sucré

    Faites fondre le beurre en morceaux au micro-ondes, lavez une orange

    coupez-la en deux, pressez une moitié, râpez finement son zeste

    Réduisez les spéculos en miettes en les écrasant au rouleau à pâtisserie

    Mélangez-les dans une jatte avec le beurre fondu et la cassonade

    Etalez cette pâte dans le fond et sur les bords d'un moule à charnières

    Tapissé de papier sulfurisé en tassant bien, placez au frais 30 mn

    Dans une jatte, fouettez le mascarpone avec les œufs entiers

    Le sucre en poudre, le lait concentré, le jus et le zeste d'orange

    Ajoutez le blanc d'œuf battu en neige, versez sur la pâte biscuitée, lissez

    Pelez l'orange restante à vif, coupez-la en fines rondelles

    Disposez les rondelles  sur la préparation au mascarpone

    Placez a four préchauffé à 160°C pendant 50 mn

    Couvrez d'une feuille d'aluminium si la surface dore trop vite

    Laissez refroidir dans le four éteint, puis au réfrigérateur 4 h minimum 

    Démoulez et servez

     

    Clic pour vérifiermerci Manola pour le cadre

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Bonjour

     

       

    Navets farcis

     

    Et si on s'en faisait.....une

     Pour 8 personnes

    Préparation : 25 mn - Cuisson 50 mn à 1 heure

    ET si on s'en faisait.....une

    8 navets d'environ 100 g chacun, 300 g de chair à saucisse, 20 g de beurre

    2 c à soupe de crème fraîche, 2 c à soupe de gouda râpé

    1 c à café de paprika, sel

    ET si on s'en faisait.....une

    Epluchez les navets, faites-les cuire dans 2 l d'eau salée pendant 40 mn

    Préchauffez le four à 220°C ( th.7 )

    ET si on s'en faisait.....une

    Mélangez la chair à saucisse avec la crème fraîche

    Egouttez les navets, évidez-les au deux tiers avec un couteau

    Hachez la chair prélevée, mélangez-la à la préparation chair à saucisse-crème

    ET si on s'en faisait.....une

    Disposez les navets dans un plat allant au four, farcissez-les de la préparation

    Parsemez de gouda râpé, de beurre en noisettes, saupoudrez de paprika

    ET si on s'en faisait.....une

    Faites cuire au four à mi-hauteur pendant 10 à 12 mn

    Servez aussitôt avec une purée de pommes de terre et une salade

     

    ET si on s'en faisait.....une

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     Bonne Journée 

     


    17 commentaires
  •  

     

     

       

    Blancs de dinde, panais et carottes aux noix

     

    Une bonne association....

    Pour 4 personnes

    4 blancs de dinde, 50 g de panais, 500 g de carottes, 60 g de noix

    1 citron vert non traité, 2 gousses d'ail, 3 brins de thym

    400 ml de bouillon, 3 c à soupe d'huile d'olive, sel, poivre

    Rincez les blancs de dinde, épongez-les, épluchez les panais

    Pelez les carottes, coupez les quatre dans le sens de la longueur

    Rincez les citrons verts à chaud, taillez-les en fines rondelles

    Pelez les gousses d'ail, coupez-les en deux

    Mélangez les filets de dinde, les panais, les carottes

    Les citrons, l'ail, l'huile, salez, poivrez

    Mettez le tout dans une grande sauteuse, garnissez de thym

    Versez le bouillon, faites cuire 40 mn dans le four préchauffé à 180°C

    Entretemps hachez grossièrement les noix

    Epandez-les sur le plat à environ 5 mn avant la fin de la cuisson 

    Servez le tout dans la sauteuse

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     


    15 commentaires