•  

     

    Les vitraux

    Œuvres d'art conçues pour jouer avec la lumière, ces authentiques tableaux trouvent leur place en panneaux décoratifs ou en superbes vitrages.

    Oeuvres d'art....

    Au Moyen Age, les vitraux connaissent un développement considérable, en fonction de leur richesse, les cathédrales, les églises, les chapelles sont décorées de vitraux plus ou moins colorés. Tous sont inspirés de thèmes religieux ( scène de la Bible, de la vie de Jésus et de la Vierge, des saints, des apôtres ) ou jouent sur la géométrie ( rosaces ). Au XVIIe siècle, l'art du vitrail connaît une nouvelle orientation , il fait son entrée dans les pièces d'habitation des châteaux, les thèmes sont naturellement profanes: scènes de chasse ou de la vie de la cour, armoiries et blasons.

    Oeuvres d'art....

    Il n'est pas rare de croiser le visage d'un châtelain, de sa femme ou  de ses enfants sur le corps d'un saint ou d'une sainte, voire celui d'un personnage qui a marqué l'histoire, le chevalier Bayard, Jeanne d'Arc. Après cet âge d'or, les vitraux connaissent en France une période noire. Au XVIIIe siècle, ils sont très fréquemment déposés, même des cathédrales où les fidèles aspirent à davantage de clarté. Le XIXe siècle, voit naître un vif engouement pour le Moyen Age et la Renaissance, de grandes campagnes de restauration des vitraux d'église sont lancées.

    Les ateliers se multiplient, dessinateurs et artistes vont mettre à nouveau à profit les techniques ancestrales pour réaliser des pièces civiles. Très en vogue des années 1860 aux années 1610 les vitraux suivent les modes ( motifs naturalistes, scènes galantes). L'Art nouveau triomphe, les ateliers se développent partout en France.

    Au XIXe et au début du XXe siècle, les vitraux habillaient souvent les cages d'escaliers, mais aussi les fenêtres des couloirs, des cuisines, voire des salons, ils étaient assemblés en petits carreaux ou posés en survitrages. Nombreux d'entre eux étaient montés en paravents pour couper les grandes pièces ou aménager des espaces

    Oeuvres d'art....

    La Première Guerre mondiale marque un coup d'arrêt à cette vogue, les vitraux sont démontés et souvent remplacés par de triste verre blanc pour faire entrer la lumière dans les maisons et les appartements. Toutefois les destructions de la Seconde Guerre Mondiale entraînent la restauration des vitraux religieux .

     


    19 commentaires
  •  

     

     

     

     Gâteau crémeux à l'orange

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 45 mn - Repos : 30 mn - Cuisson : 35 à 40 mn - Réfrigération : 2 h 30

    Pour la pâte : 100 g de farine, 75 g de beurre ramolli, 1 c à soupe de sucre, 1 petit œuf

     Pour la pâte d'amandes : 100 g d'amandes en poudre, 60 g de sucre en poudre, 2 blancs d'œufs

    Pour la garniture : 75 g de sucre en poudre, 2 feuilles de gélatine,

    Le jus et le zeste d'une orange, 25 g de beurre, 2 œufs

    20 cl de crème fouettée, 1 sachet de meringues, 1 orange pour le décor

    Dans une jatte, mettez la farine, le sucre, le beurre coupé en petits morceaux

    Le jaune d'œuf, mélangez rapidement du bout des doigts, en ajoutant un peu d'eau 

    Formez une boule, laissez-la reposer au frais 30 mn dans un film plastique

    Mélangez les amandes en poudre et le sucre, fouettez les blancs d'œufs en neige

    Incorporez-les aux amandes, versez dans un moule rond, beurré et fariné

    Faites cuire 20 mn au four préchauffé à 150°C (th.5), démoulez sur une grille

    Sur le plan de travail fariné, étalez la pâte, posez-la sur une feuille de papier sulfurisé beurré

    Mettez le tout sur la plaque du four faites cuire 15 à 20 mn à 210°C 'th.7)

    La pâte doit dorée, mais pas trop cuite, laissez-la reposer sur une grille

    Dans une casserole, mettez le sucre, le jus, le zeste d'orange, faites chauffer

    Dés que le sucre est fondu, ajoutez la gélatine ramolli dans un peu d'eau

    Et égouttée, tournez sur le feu pour la faire fondre, hors du feu ajoutez le beurre 

    Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes, incorporez-les, laissez refroidir

    Fouettez les blancs d'œufs en neige, incorporez-les à la préparation à l'orange

    Ajoutez la crème fouettée, laissez prendre 30 mn au réfrigérateur

    Posez le gâteau aux amandes sur la pâte, enduisez de crème à l'orange

    Laisse au frais pendant 2 h, puis décorez de petites meringues et de morceaux d'orange

    Trucs et Astuces

    Si vous n'avez pas de moule à savarin, posez une boîte de conserve

    Remplie d'haricots secs au centre d'un moule rond, les haricots empêcheront

    La boîte de se déplacer lorsque vous verserez la pâte dans le moule

     

     

    Clic pour vérifiermerci Manola pour le cadre

     

     


    21 commentaires
  •  

     

     

    Forcement savoyard

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 15 mn - Cuisson : 3 h

    1,5 kg de pommes de terre, 25 tranches fines de poitrine fumée

    50 g de raisins secs, 10 pruneaux dénoyautés, 1 poire (facultatif), 2 œufs

    10 cl de crème épaisse, noix de muscade, sel, poivre

    Pelez, lavez  les pommes de terre, râpez-les finement, essorez-les

    Versez-les dans un saladier, ajoutez les raisins secs, les pruneaux coupés en quatre

    La poire pelée et coupée en petits morceaux, les œufs, la crème

    Ajoutez une pincée de muscade, salez, poivrez, mélangez pour obtenir une pâte

    Tapissez un moule à charlotte avec les tranches de poitrine fumée

    Remplissez le moule avec la préparation , bien tasser

    Couvrez le moule de papier d'aluminium, placez-le au bain-marie

    Faites cuire au four préchauffé à 178°C, servez coupé en tranches

    Dégustez ce plat avec une salade verte ou des diots saucisses savoyardes 

    Des idées

    S'il vous reste des fonds de bouteilles après un repas

    Congelez-les dans des bacs à glaçons, ils serviront à déglacer

    Un plat ou à confectionner une sauce

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

    Bœuf à la parisienne

     

    Un bon mélange...

    Pour 4 personnes

    Préparation : 20 mn - Cuisson : 30 mn

    400 g de bœuf type rumsteck, 250 g de champignons de Paris, 1 oignon, 1 gousse d'ail

    3 pommes de terre, 10 cl de vin blanc, romarin, thym, huile d'olive, sel, poivre

    Détaillez la viande en petites lamelles, pelez, émincez l'oignon, pelez, hachez l'ail

    Dans une poêle avec un peu d'huile bien chaude, faites revenir l'ail et l'oignon

    Pendant 3 mn, déglacez avec le vin blanc en bien grattant les sucs

    Ajoutez les pommes de terre, le thym, le romarin, salez, poivrez

    Faites cuire environ 20 minutes en remuant de temps en temps

    Nettoyez les champignons, lavez-les, séchez-les délicatement, émincez-les

    Mettez-les dans la poêle jusqu'à ce que l'ensemble soit bien doré

    Incorporez les lamelles de bœuf, faites-les revenir en remuant, servez

    Trucs et Astuces

    Conservez vos gousses d'ail pelées dans une tasse pleine d'huile

    Elles ne se dessècheront pas et quand l'ail est épuisé

    Utilisez l'huile pour aromatiser des marinades

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     


    20 commentaires
  •  

     

     

    Carrés glacés aux noix

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 50 mn - Cuisson : 35 mn - Repos : 2 h

    Pour le gâteau : 140 g de beurre + 15 g pour le moule, 70 g de farine

    150 g de cerneaux de noix en poudre, 3 blancs d'œufs

    Pour le glaçage et déco : 3 jaunes d'œufs, 1410 g de sucre glace

    1 sachet de sucre vanillé, quelques cerneaux de noix

    Préchauffez le four à 150°C (th.5)

    Préparez la pâte : travaillez le sucre et le beurre pour obtenir une pommade lisse

    Mélangez la farine et la poudre de noix, montez les blancs d'œufs en neige

    Incorporez à la préparation beurre-sucre tour à tour un peu de blancs d'œufs

    Un peu de noix-farine jusqu'à épuisement des ingrédients

    Beurrez un moule carré ou rectangulaire, étalez-y la pâte, enfournez 35 mn

    Préparez le glaçage : 5 mn avant la fin de la cuisson , mélangez sucre glace et le sucre vanillé

    A la sortie du four recouvrez aussitôt le gâteau du glaçage, laissez sécher 2 h dans le moule

    Découpez le gâteau en carrés, décorez chacun d'eux d'un cerneau de noix et dégustez

    Des idées avec des pommes 

    Petit moelleux : mélangez 150 g de farine, 125 g de sucre, 3 œufs

    1/2 sachet de levure et 1 c à soupe d'huile, coupez en dés 500 g de pommes

    Et 500 g de poires, incorporez-les au mélange, versez dans un moule beurré

    Faires fondre 50 g de beurre avec 50 g de sucre et 20 cl de rhum

    Versez sur le mélange, enfournez 30 à 35 mn à four chaud à 180°C 

    Veuillez m'excuser si je ne passe pas régulièrement sur vos blogs

    Mais nous sommes en plein travaux de terrassement et je suis très occupée

    Je reviens normalement lundi.....Bisous

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     

    >


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires