•  

     

     

    Cassolettes de thon

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 20 mn - Cuisson : 30 mn environ

    500 g de thon en boîte au naturel, 3 petites courgettes, 1 gousse d'ail

    35 cl de lait, 15 g de Maïzena, 35 cl de crème liquide, 3 œufs entiers + 2 jaunes

    30 g de beurre, 2 c à soupe de gruyère râpé, 1 filet d'huile d'olive, sel, poivre

    Egouttez le thon, émiettez-le, pelez, hachez la gousse d'ail

    Lavez, séchez, râpez les courgettes, faites-les revenir à la poêle

    Avec un filet d'huile d'olive, l'ail haché, salez, poivrez, égouttez-les

    Beurrez généreusement six cassolettes, répartissez-y les courgettes et le thon

    Dans une jatte, diluez le Maïzena dans le lait, incorporez-y la crème

    Les œufs entiers et les jaunes tout en mélangeant au fouet, salez, poivrez

    Versez la préparation dans les cassolettes, parsemez de gruyère

    Placez au four préchauffé à 180°C (th.6) pendant 25 mn environ

    Servez aussitôt directement dans les cassolettes.

    Des idées

    Coupez des crevettes cuites en petits dés, mélangez-les avec du céleri rémoulade maison

    Un peu de ketchup, des câpres, de la ciboulette, servez dans des citrons évidés avec une salade

    Faites cuire 4 pommes de terre 1 h au four à 180°C, laissez-les tiédir, évidez-les

    Mélangez la chair retirée avec 3 tranches de saumon fumé émincées, 2 c à s de crème, 8 brins

    De ciboulette ciselés, remettez le tout dans les pommes de terre, poursuivez la cuisson 15 mn

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     


    15 commentaires
  •  

    La marqueterie de paille

     Le travail des fibres végétales remonte à des temps très anciens, ainsi la paille est fendue et aplatie dès l'Antiquité pour réaliser des marqueteries primitives qui ornent des objets de la vie quotidienne. Cette technique pratiquée dans la plupart des sociétés du pourtour méditerranéen ainsi qu'en Extrême-Orient, prend une toute autre ampleur entre le XVIIe et le milieu du XIXe siècle.

    De gracieux décors.....

    La production de pièces en marqueterie de paille connaît son heure de gloire dans de nombreux pays d'Europe, avec des centres comme Paris et Le Puy-en-Velay, la France compte d'ailleurs parmi les plus anciens producteurs du continent. Cette matière première abondante et peu coûteuse enrichît de nombreux objets religieux ou profanes dès le XVIIe siècle.

    Boîtes à mouches ou à poudre, écritoires, coffrets sophistiqués, étuis à binocles, boîte de jeux de société, petits tableaux, objets insolites voire meubles recouverts de paille colorée : la plupart des réalisations sont des objets de taille modeste, utilitaires et raffinés. Ces pièces, idéales pour des cadeaux, présentent des décors plus ou moins fins selon l'époque de fabrication et la dextérité de l'artisan.

    De gracieux décors.....

    Comme pour l'ensemble des arts décoratifs, les thèmes d'inspiration évoluent selon les influences du moment. A la fin du XIXe siècle, cette expression tombe en désuétude, après une période d'oubli, la marqueterie de paille est réhabilitée au début du XXe siècle, certains créateurs de la période Art déco se réapproprient ces matières végétales pour orner des paravents et autres petits meubles.

    Différents végétaux sont employés pour ces travaux en fonctions des  époques, le seigle s'y prête particulièrement bien car il se teinte aisément mais on trouve aussi de l'orge de l'avoine ainsi que du blé, lequel est prisé aux XVIIe et XVIIIe siècle. Cette paille est parfois gravée pour parfaire certains détails ou brunie à chaud pour produire des effets de matière, Bois, cartons, papier mâché....ces différentes matières servent de support, la paille est collée directement sur le support ou bien fixée au préalable sur une feuille de papier.

    D'autres matières sont associées à ces ornements en marqueterie de paille, l'os et l'ivoire tournés sont adoptés pour les pieds et les boutons des boîtes et coffrets, le vezlours pour piquer les épingles des boîtes à bijoux et nécessaires à couture, les rubans qui soutiennent les couvercles des ces coffrets raffinés

    De gracieux décors.....

    On trouve également des miniatures peintes et des fixés sous verre sur les couvercles ou à l'intérieur de certaines réalisations. Les miroirs sont fréquents au revers des couvercles des boîtes à bijou

     Photos prises sur le net


    18 commentaires
  •  

     

     

     

     

     Tarte à l'ananas et à l'amande

     

    Pour 4 personnes

    Préparation : 30 mn - Cuisson : 40 mn

    200 g de farine, 100 g de beurre, 70 g de sucre, 4 œufs, 1 ananas

    100 g de cassonade, 1 sachet de sucre vanillé, 125 g d'amandes en poudre

    10 g de beurre demi-sel, le jus d'1/2 citron, 3 c à soupe de rhum

    Mélangez la farine, le beurre, le sucre, incorporez 1 œuf

    Formez une boule aplatie, filmez, gardez 30 mn au frais

    Préchauffez le four à 180°C (th.6)

    Faites torréfier la poudre d'amandes 2 mn à la poêle en remuant

    Retirez-la du feu lorsqu'elle est bien dorée

    Coupez le haut et la base de l'ananas, ôtez l'écorce, les yeux

    Coupez-le en quatre, ôtez le cœur, taillez-le en morceaux

    Poêlez-le dans le beurre demi-sel, déglacez avec 2 cl de rhum

    Fouettez 3 œufs, la cassonade, le sucre vanillé, incorporez les amandes

    Le jus de citron, et 1 cuillerée à soupe de rhum, mélangez bien

    Etalez la pâte, déposez-la dans un moule, répartissez l'ananas en rosace

    Versez la crème d'amande, enfournez, laissez cuire 40 mn, servez froid

    Trucs et Astuces

    Pour découper des cercles si vous ne possédez pas d'emporte-pièce, retournez un verre

    Et passez le rebord du verre dans de la farine pour découper la pâte

    Pour faire de beaux macarons, gardez les blancs d'œufs 48 heures au réfrigérateur

    Avant de les battre en neige, laissez reposer les macarons dressés sur la plaque 15 mn

    Avant de les enfourner et gardez la porte du four légèrement ouverte lors de la cuisson

      

     

    Clic pour vérifiermerci Manola pour le cadre

     


    13 commentaires
  •  

     

       

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 25 mn - Cuisson : 1 heure

    800 g de pommes de terre, 2 bulbes de fenouil, 150 g de cancoillotte

    2 gousses d'ail, 30 cl de lait, 20 cl de crème liquide, 1 c à café d'herbes de Provence

    1 pincée de noix de muscade râpée, beurre pour le plat, sel, poivre

    Préchauffez le four à 180°C, pelez, lavez, coupez les pommes de terre en rondelles

    Pelez les gousses d'ail, en garder une entière, hachez l'autre

    Retirez les feuilles abimées des bulbes de fenouil, lavez-les, émincez-les

    Réservez quelques pluches, beurrez er frotté à l'ail un plat à gratin

    Disposez les légumes dans le plat, saupoudrez de sel, poivre et muscade

    Versez la crème et le lait, couvrez avec des cuillerées de cancoillottes 

    Parsemez d'herbes de Provence, enfournez pour 1 heure de cuisson

    Couvrez le plat de papier d'aluminium si la surface se colore trop vite

    Parsemez de des pluches de fenouil réservées, servez aussitôt

    Si vous ne trouvez pas de cancoillotte, utilisez de la brousse

    De la ricotta ou du fromage à raclette 

    Trucs et astuces

    Percez une fente au couvercle d'un bocal, glissez-y un pinceau alimentaire

    Laissez-y un fond d'huile vous aurez de quoi graisser vos moules en permanence

    Vous n'avez pas de cuit-vapeur pour cuire vos légumes

    Posez une passoire métallique dans une casserole juste au-dessus d'un peu d'eau

    Ajoutez vos légumes dans la passoire et couvrez

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

       

    Médaillons de veau créole

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 30 mn - Cuisson : 40 mn

    6 médaillons de veau, 600 g de patates douces, 300 g de pommes de terre

    4 échalotes, 2 gousses d'ail, 10 cl de lait, 15 cl de lait de coco, 120 g de beurre

    15 cl de bouillon de volaille, 1 petit piment antillais, 1 c à soupe d'huile

    5 cl de vieux rhum, noix de muscade, sel, poivre

    Faites cuire les patates douces et le pommes de terre pelées dans une casserole

    D'eau salée, égouttez, écrasez à la fourchette en incorporant le lait chaud

    80 g de beurre , poivrez, ajoutez 3 pincées de noix de muscade, réservez au chaud

    Faits dorer les médaillons  dans 20 g de beurre et l'huile à feu vif, salez, poivrez

    Flambez avec le vieux rhum, puis transvasez dans un plat à four, réservez

    Préchauffez le four à 180°C (th.6), faites chauffer le reste du beurre dans la poêle

    Faites-y revenir les échalotes et l'ail pelés et hachés 3 à 4 minutes

    Ajoutez le piment épépiné et haché puis le bouillon et le lait de coco

    Mélangez, portez à ébullition, laissez réduire 10 mn pour obtenir une sauce épaisse

    Terminez la cuisson des médaillons 10 mn au four, servez avec la sauce et la purée

    Trucs et Astuces

    Légumes trop salés, rincez-les avec de l'eau bouillante

    S'ils sont encore trop salés, ajoutez un peu de crème fraîche 

    Légumes trop durs: si des champignons sont durs ou secs arrosez-les de quelques cuillerées

    De vin rouge, laissez tremper 10 mn, portez à ébullition , incorporez un peu de crème fraîche

    Légumes trop cuits: carottes, épinards, petits pois, versez-les dans le bol du robot 

    Mixez le tout pour obtenir une purée lisse, ajoutez quelques cuillerées de crème suivant le goût

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     


    20 commentaires