• Autrefois.....

      

    La lingère

    Il n'y avait autrefois qu'une lingère par village, car elle n'est ni laveuse, ni blanchisseuse, elle entretient, brode ou coud pour ses clients, les linges les plus fins, les coiffes en dentelles, les belles robes de baptême, les jolis tabliers, les rideaux,, les nappes brodées, le linge des églises.

    On appelle linge autrefois  l'ensemble des pièces de lin nécessaires à une maisonnée. Autrefois, les tissus sont si rares et le linge si précieux que les lingères sont jugées dignes de porter des armoiries, dans la plupart des grandes villes elles constituent même une corporation professionnelle. A Paris, celle-ci est avec les couturières la plus importante corporations féminines des XVIIe et XVIIIe siècles.

    En 1694 on défini le linger et la lingère ceux qui vendent et qui font du linge, même s'il existe des ouvrières lingères très pauvres, la plupart des femmes de la corporation ont le titre de maîtresse lingère ou de maîtresses et sont proches des puissants (les gens du peuple font peu appel aux services des lingères, alors qu'ils utilisent couturières et blanchisseuses

    Avec l'essor des coiffes, des broderies et des dentelles dans les costumes régionaux après la Révolution, la lingère s'établit aussi dans les campagnes, on en trouve une par village au XIXe siècle. A mi-chemin entre la couturière, la brodeuse et la repasseuse, elle se charge, selon les cas, les lieux et ses talents, de créer, décorer, tuyauter des bonnets, de broder les robes de baptême, les bavoirs des petits et le col des chemises de femmes, mais aussi de repasser, d'amidonner et d'entretenir le linge fragile.

    Avec l'industrie du textile, la disparition des coiffes et la mode des dentelles, la lingère disparaît, elle ne se maintient qu'au service des collectivités. Dans les communautés religieuses, il existait déjà des sœurs convers qu'on appelait lingères parce qu'elles avaient la charge du linge.

    A partir de 1850, les usines s'équipent souvent d'un service de lingerie pour entretenir les vêtements et les blouses des employés. Aujourd'hui, on trouve toujours des lingères dans l'hôtellerie et dans la restauration, responsables de l'entretien du linge (nappes, draps, serviettes).

    « En entrée ou autre....Un régal à partager.... »

  • Commentaires

    22
    Vendredi 10 Mai à 20:59

    Elles avaient beaucoup de mérite , surtout quand on pense que côté fers à repasser c'était loin d'être comme ceux de maintenant 

    Bonne soirée Bisous 

    Lucia

    21
    Vendredi 10 Mai à 11:44

    Bonjour Jackie, un article mettant en valeur ce métier difficile mais intéressant, figures-toi que dans un tiroir il y a la robe de baptême de mon mari 80 ans, elle est en fine toile incrustée de dentelle, quatre de mes enfants l'ont mise pour leur baptême qui était fait à la clinique, et le cinquième enfant ayant trois mois impossible qu'il puisse la mettre.

    J'espère que ton mari va mieux, gros bisous

    20
    Jeudi 9 Mai à 21:46

    bonsoir ma belle , beau métier mais oublié , enfin , je crois , du côté météo , c'était de la pluie presque toute la journée , nous avons eu un peu de soleil , bonne soirée , bisous

    19
    Jeudi 9 Mai à 19:57

    j 'adore ton billet

    c 'est vraiment ma passion autre fois

    alors dit moi j 'ai retrouvé ton tel

    et j 'aimerais t appeler

    je peux quand ?  demain ?

    bisous ma pote

    18
    Jeudi 9 Mai à 19:50

    Coucou Jackie

    Il y a trop de métiers qui se perdent et c'est bien triste

    car le chômage gonfle...merci pour ce beau reportage.

    Je t'embrasse bien fort

    17
    Jeudi 9 Mai à 19:26

    Bonsoir Jackie,

    Dommage que ce métier n'existe plus. Du travail bien fait, que de jolies choses … Passe une bonne soirée, grosses bises, Véronique

    16
    Jeudi 9 Mai à 19:02

    Bonsoir calacaline,

    C'est un bel article et il y avait de beaux métiers autrefois mais l'industrie...  Et ça continue avec les robots.

    J'ai beaucoup aimé comme tous tes articles hors cuisine. 

    Des gros bisous et une bonne soirée à vous deux.

    15
    Jeudi 9 Mai à 18:13

    Bonsoir, encore un métier qui a disparus avec le modernisme , nostalgie bonne soirée bisous

    14
    Jeudi 9 Mai à 17:58

    Coucou Jackie,

    Ah, quel dommage, ces vieux metiers.

    Un peu de nostalgie !!!

    Jean-Claude a passé un examen cardiaque, avec une xscintigraphie.

    Heureusement, il n'y a rien.

    Il est bon, pour l'opération de vendredi le 17.

    Bisous ma belle

    13
    Jeudi 9 Mai à 14:39

    Tous ces vieux métiers ont tous disparus, grâce à ton article tu nous rappelles quelques métiers qu'on avait oublié.

    Bonne après midi sous la pluie, bisous

    12
    Jeudi 9 Mai à 14:20

    Elles avaient de quoi faire à une certaine époque mais le modernisme a "tué" bon nombre de métiers de ces petites mains !

    Belle recherche et merci de ce partage enrichissant !

    Bisous pour u ne belle fin de journée par chez toi !

    Nicole

    11
    Jeudi 9 Mai à 11:04

    Bonjour Jakie.

    Merci pour le partage de ton article très intéressant.

    Il fait un temps épouvantable,pluie et vent  ,vivement que les saints de glace soit passer ,pour enfin voir le temps s'améliorai.

    Agréable journée de jeudi  a toi .

    Bisous.

    kettyn.

    10
    Jeudi 9 Mai à 11:02

    Bel et intéressant article sur ce joli métier d'antan, bisous !

    Bon jeudi !

    9
    Jeudi 9 Mai à 10:57

    Bonjour Jackie

    C'est un très bel article , fort intéressant , merci .

    Je te souhaite une très agréable journée.

    Gros bisous

    8
    Jeudi 9 Mai à 10:26

    Très très bel article ,bon jeudi bisous

    7
    Jeudi 9 Mai à 07:36

    merci pour ce joli billet très intéressant et instructif et de nous le faire partager. Le temps est bien humide avec toujours de la pluie. C'est bien moche, pas de jardin, pas de marche ce matin, çà sera les commissions cet après midi. Bon jeudi. Gros bisous.  

    6
    Jeudi 9 Mai à 07:26

    c'est très intéressant, j'ai très apprécié

    bonne journée ma belle 

    5
    Jeudi 9 Mai à 06:59

    Bonjour Jackie, merci pour ces précisions, j'ai appris beaucoup de choses.......

    Bonne journée, Bisous !!!

      • Jeudi 9 Mai à 08:02

        Je sais ce n'est pas trop la tasse de thé d'un homme mais je n'avais

        que ça sous la main !!!

        Bonne journée Robert, bisous

    4
    Jeudi 9 Mai à 06:24

    Bonjour

    Joli reportage

    bonne journée bisous 

    3
    Jeudi 9 Mai à 06:08

    Bonjour Jackie...

    Merci pour ce joli reportage j’adore ,Merci de ce beau partage...

    En ce moment je lis un livre sur les petites Dentelières du Nord.j’adore toutes ces histoires 

    vraies ,C’est la vie des femmes et enfants de mineurs en 1660........

    m’en ce moment je lis la Kermesse du Diable .... 

    Cette nuit c’etait La tempête ça a soufflé fort . Je n’entends plus le vent cela doit être calmer ...

    Bonne journée et Mille bisous ...

    Monique ❤️❤️❤️❤️

    2
    Jeudi 9 Mai à 06:04

    je me souviens un peu de la coiffe de ma grand mere maternelle et paternelle mais tres peu et un moment j en voulais presque a tous les oncles et tante d avoir tout récuperer ça car nous y avions droit aussi comme maman etait deja décédée , mais on a eus aucun mais aucun souvenir mais bon je ne pardonne pas quand meme meme si ces oncles sont aussi dcd maintenant car j aie passée toute mon enfance chez ma grand mere et pas un souvenir  juste une photo retrouvée par terre 

     tres bon jeudi 

     amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :