• Autrefois utile.....

     

     

    Les plaques de cheminée

    Les plaques de cheminée en font voient le jour vers 1400, on les appelle aussi "contre-cœurs ""contre-feux" "platines" en Alsace ou encore "taques" en Bretagne. Comme leurs ancêtres de pierre, leur fonction première est de protéger la maçonnerie de l'âtre de l'action dévorante des flammes, mais surtout elles emmagasinent la chaleur et la redistribuent dans la pièce une fois le feu éteint.

    Leur fabrication est délicate, le métal en fusion (font ou fer battu) est versé dans des moules en bois sculptés de dessins, textes ou monogrammes en négatif. Le coulage en une seule étape et la qualité inégale de la fonte engendrent beaucoup de rebus, de plus sous l'action de la température élevée le moule en bois brûle ce qui limite la production en série. Celle-ci ,e deviendra effective qu'avec le développement de l'industrie métallurgique et les nouvelles techniques de production.

    Les plus belles compositions apparaissent à la Renaissance, au XVIe siècle et atteignent leur apogée au XVIIe siècle, la qualité des moules donne de beaux dessins aux riches reliefs, cette maîtrise se poursuit au XVIIIe siècle sous Louis XV, avant de décliner sous Lois XVI avec des plaques aux décors particulièrement pauvres.

    Au début du XIXe siècle, le premier Empire (1804-1814)voit cependant fleurir des motifs d'abeilles, d'aigles et autres emblèmes impériaux au cœur de l'âtre. Un dernir sursaut qualificatif se profile sous le second Empire (1848-1870), il précède les copies de l'ère industrielle qui prolifèreront dans les premières décennies de la IIIe République.

    Les décors des plaques sont liés aux modes; motifs allégoriques comme les saisons, la fortune, la gloire, ou héraldiques avec armoiries, couronnes et autres emblèmes, historiques comme le couronnement de Louis XIV et mythologiques, Hermès et sa lyre, Leda et le cygne, Bacchus chevauchant un tonneau, Remus et Romulus. Les contes ou fables sont largement illustrés, et les scènes paysannes tableaux de Millet, Les décors faisant référence à la religion sont nombreux aussi

    Dés la fin du XIXe siècle, la disparition des cheminées à foyer dans les logements urbains ainsi que la généralisation des poêles à bois et à charbon entraînent la disparition des plaques de cheminée, la production de cette époque qui alimente essentiellement les appartements bourgeois ou foyers ruraux se borne à des modèles simples aux reliefs peu marqués.

    Les photos viennent du net

     

    « Plaisir du palais....C'est complet..... »

  • Commentaires

    17
    Dimanche 18 Novembre à 15:47

    Voilà qui est très intéressant et que de belles plaques ; toutes sont magnifiques, un beau travail. Nous en avons une dans la vraie cheminée chez les chats.

    Et bien que de dates à retenir que je ne retiendrai pas et c'est là que l'on s'aperçoit que le progrès commence à détruire. 

    Tu as fait un magnifique article hors cuisine comme toujours d'ailleurs. Merci et p'tite bise pour ces partages câline.

    En remettant du bois dans la cheminée, j'ai vu qu'il fallait m'en rentrer sous la véranda, alors je vais m'armer de courage et le faire après t'avoir quittée.

    Gros bisous et bonne journée à vous deux.

    16
    Jeudi 15 Novembre à 21:36

    Merci bonne soirée, j'espère que tout va bien, et que ça continuera, raviecry de t'avoir " connue " via blog, et tel,  bisous

    15
    Jeudi 15 Novembre à 21:28

    Un bel article Jackie sur ces plaques de cheminée.

    J'en ai 3, 2 en décorations une sur un des murs de la cuisine, une autre à côté de la porte d'entrée et la 3 ème dans la cheminée.

    Elles viennent de mes parents et sont superbement ouvragées.

    J'aime beaucoup

    Douce soirée, bises Aimée

    14
    Jeudi 15 Novembre à 21:27

    Je vais paraître vieux jeu mais j'adore ces plaques.

    passe une belle soirée mon amie

    bisous

    13
    Jeudi 15 Novembre à 15:54

    Coucou ma Jackie, oui, j'aime beaucoup j'en ai deux des plaques de cheminée,  très ancienne, l'une c'est des forgeron et l'autre, je me rappelle pas là ou je t'écris, c'est un ami qui travaillait  aux fonderies  de Pont-a-Mousson qui me la faite, il y a longtemps, il est en retraite le coco aujourd'hui, mais toujours aussi farceur, on l'appelle coco parce qu'il parle tous le temps , il est portugais  mais bien gentille,  

    Je rentre des courses, mais pas chaud du tout ça couve le froid et la neige, merci pour mon Fabinou, oui, il est très coquin parfois j'aime le voir plus sourire que malade, gros bisous ma douce, Marie, Frimousse3

    12
    Jeudi 15 Novembre à 13:33

    bonjour jakie.

    Ah ,toutes ces plaques sont superbe ,dans mon autre maison nous avions une cheminée donc un plaque que nous avons gardée et mis au B B C construis dans le jardin  .

    Il fait beau ,pour allée faire une balade ce que je vais faire .

    Bonne et agréable après midi .

    bizette . kettyn.

    11
    Jeudi 15 Novembre à 11:57

    C'était le charme des cheminées d'autrefois et je trouve que les artisans de cette époque avaient beaucoup d'imagination pour que ces plaques résistent si longtemps à de si fortes chaleurs … de plus les scènes représentées étaient très belles , c'était de l'art !

    Merci à toi pour ce bel exposé … nous avons eu chez nus longtemps une cheminée mais sans plaques décorées  puis ensuite avec  le charbon la cuisinière a pris sa place … eh oui: dans le Nord le charbon était roi  à l' époque des grands parents !

    Bises dans ta journée Jackie !

    Nicole

    10
    Jeudi 15 Novembre à 11:45

    bonjour ,un bel article ,passe une bonne journée bisous

    9
    Mizousze
    Jeudi 15 Novembre à 11:28

    Bonjour Jackie...

     Très belles plaques ,j’adore la deuxième...... oui elles ont toutes une histoire .. moi j’ai un insert donc pas de plaque.... 

    Aujourd’hui temps tristounet sur le Nord , grand soleil ce matin ,mais il est parti ailleurs.... 

    Bonne journée et prends bien soin de toi ...

     Bisous

    8
    Jeudi 15 Novembre à 11:24

    Bonjour Jackie

    Elles sont magnifiques , elles servent encore de nos jours .

    Je te souhaite une très agréable journée.

    Gros bisous

    7
    ara
    Jeudi 15 Novembre à 10:22

    Hello mon amie du SO.

    en Lorraine nous avons la lorriflette!! (avec du munster)

    Bises chaleureuses et affectueuses de nous deux.

    6
    Jeudi 15 Novembre à 10:08

    bonjour Jackie , oui en + d'être utiles ,  elles sont magnifiques ! moi j'en ai une dans mon insert à bois et j'aime ...  merci pour ce bel article et infos !

    gros bisous belle journée a+   coucou à JF  

    5
    Jeudi 15 Novembre à 08:37

    Ah oui c'est très joli et les motifs sont super !

    4
    Jeudi 15 Novembre à 07:27
    Bonjour Jackie,
    Des plaques qui donnent envie de les collectionner, elles sont superbes !!
    Bonne journée, grosses bises Véronique
    3
    Jeudi 15 Novembre à 07:00

    j'aime ces plaques de cheminée

    cela nous raconte toujours une histoire ♥

    2
    Jeudi 15 Novembre à 06:12

    Bonjour, oui j'en ais déjà vus c'était magnifique, bonne journée bisous

    1
    Jeudi 15 Novembre à 02:26

    bonjour caline 

     on en avait deux tres tres belles mais l exe belle fille  a fait le vide de tout  la bougre avant de quitter le fiston  elle la mit sur la paille ah lala mais que faire et que dire 

     tres belle journée a toi 

     bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :