•  

     

     

     

    Croustillants de livarot au jambon

     

    Pour 4 personnes

    Préparation : 20 mn - Cuisson : 10 mn

    200 g de livarot, 2 tranches de jambon cru fumé, 1 pomme "reinette"

    40 g de beurre demi-sel, 4 feuilles de bricks, 15 g de farine

    20 cl de lait, noix de muscade, sel, poivre

    Préparez une béchamel avec 25 g de beurre, la farine, le lait, la muscade

    Coupez le jambon en 2 dans le sens de la longueur, puis en 2 dans le sens de la largeur

     

    Taillez le livarot en 8 tranches, lavez la pomme sans la peler, tranchez-la en fines rondelles

    Coupez les feuilles de brick en deux, faites fondre le beurre, badigeonnez-les au pinceau

    Montez les croustillants en superposant, au centre de chaque demi-feuille, un morceau de jambon

    Une tranche de livarot, un peu de béchamel, une tranche de pomme, pliez la feuille

    Dans une poêle antiadhésive, laissez colorer à feu doux, les croustillants (si besoin 

    Maintenez-les avec une pique en bois) dans 25 g de beurre 2 à 3 mn de chaque côté

    De manière à faire fondre le livarot, servez 2 croustillants par personne, accompagné d'une salade

    Pour l'apéro

    Faites revenir 100 g de lardons dans une poêle avec 1/2 oignon pelé et haché, détaillez un 1/2 

    Pont-l'évêque en dés, étalez une pâte feuilleté, coupez-la en triangles, déposez 1 c à café

    De lardons sur la partie la plus large du triangle, ajoutez quelques dés de fromage, roulez la pâte

    sur elle-même pour formez un croissant, badigeonnez d'oeuf battu, enfournez 20 mn à 180°C

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    Mon enfance en Langonnais

    Mes souvenirs me rappelle la maison où je suis né

    Devant la porte une treille aux longs chasselas dorés

    C'était les jeux dans la grange les découvertes au grenier

    Et les veillées de décembre un feu dans la cheminée

    Je revois la petite école aux vieux tableaux démodés

    Nos jeux et nos farandoles dans la cour, à la récré

    L'été les fenêtres ouvertes le soleil venait jouer

    Faisant des ronds de lumière sur les pages de nos cahiers

    Je courais dans la clairière où le ruisseau serpentait

    Je cherchais les nids de merles dans les taillis, la forêt

    Je soulever les fougères pour ramasser les bolets

    A la saison des châtaignes  je remplissais mon béret

    C'était les parties de pétanque à l'ombre des marronniers

    Jeunes et vieux sur la place taquinaient le cochonnet

    Puis ils allaient boire un verre dans le tout petit café

    Souvent c'était de bière et les perdants qui payaient

    Septembre c'était la fête avec manèges et lampions

    Le soir dans la salle champêtre, dansaient filles et garçons

    C'est là dans ce bal musette, au son de l'accordéon

    Que j'ai connu avec Rosette l'émoi et le premier frisson

    Dieu que l'église était belle on y venait célébrer

    Les noces et les baptêmes dire adieu à nos aînés

    Dans le petit cimetière où ils allaient reposer

    On les couchait dans la terre à l'ombre de leur clocher

    C'est mon village et son clocher

    C'est mon enfance en Langonnais

    Texte écrit par mon frère Claude

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    La pochette de costume

     

    Accessoire de mode masculin qui se place dans la poche extérieure gauche de la veste au niveau de la poitrine, on l'appelle parfois mouchoir, elles peuvent être fabriquées en coton, laine, soie ou lin, de toutes les couleurs et avec de nombreux motifs.

    Quand on étudie l'histoire de la pochette, on s'aperçoit qu'elle na cessé d'osciller entre l'usage hygiénique que l'on fait d'un mouchoir et l'élégance qu'elle apporte à une tenue. En Egypte, en 4.000 ans avant J.C on utilise des mouchoirs de lin lors des cérémonies. Vers 2.000 ans avant J.C les Egyptiens fortunés portent des pochettes en lin blanc décoloré. Dans la Grèce Antique, les notables parfument leurs pochettes et l'utilisaient pour se moucher

    Au IVe siècle, le clergé romain a l'habitude de porter un mouchoir de lin blanc sur le bras gauche, c'est le manipule, accessoire liturgique. Au XIVe siècle, les nobles de France, parfument leur mouchoir de soie pour se protéger des mauvaises odeurs, la toilette quotidienne n'est pas répandue à l'époque. On dit que c'est le roi Richard II d'Angleterre qui invente le mouchoir vers 1390, il en répandit l'usage, la pochette est alors surtout portée par les nobles

    Au XVIIe siècle, la pochette devient populaire à travers l'Europe de l'ouest, elle n'est lus portée par les riches mais par des personnes de toute classe sociale. La pochette était placée dans la poche du pantalon  car il était considéré comme sale d'arborer un mouchoir dans la poche de la veste.

    L'usage change avec l'arrivée des costumes deux pièces au XIXe siècle, cette technique demeura et dans les années 1920 la pochette devient un accessoire de mode, elle reste à la mode jusque dans les années 1950-1960, elle connue un passage à vide jusqu'aux années 1990 mais revient depuis à la mode

     


    11 commentaires
  •  

     

     

    Soupe de pois cassés 

    Aux fanes de légumes

     

    Pour 6 personnes

    Préparation : 15 mn - Trempage : 1 h - Cuisson : 1 h 30

    250 g de pois cassés, 300 g de fanes de légumes (navets,betteraves,carottes,radis)

    10 cl de crème épaisse ou 50 g de beurre frais, 4 pincées de cranberries séchées,s sel, poivre

    Lavez les pois cassés, faites-les tremper 1 h dans 2 fois leur volume d'eau

    Au bout de ce temps, rincez-les à l'eau froide, égouttez-les dans une passoire

    Triez, lavez les fanes des légumes qui doivent être bien fraîches

    Concassez grossièrement les cranberries séchées

    Faites cuire les pois cassés dans une grande casserole avec 2 fois 1/2 leur volume d'eau

    A ébullition, ajoutez les fans de légumes, poursuivez la cuisson à feu doux et à couvert 1 h

    Réduisez les pois cassés et les fanes avec un mixeur plongeant, incorporez la crème ou le beurre

    Versez la soupe dans des bols ou des assiettes creuses, déposez dessus 1 c à soupe de crème

    Fraîche (facultatif), terminez en saupoudrant de cranberries séchées

    Ajoutez 1 c à soupe de bicarbonate au milieu de la cuisson des pois cassés, ils seront plus digestes

    Une autre idée

    Lavez soigneusement 5 poireaux, émincez-les, faites-les blondir dans du beurre, ajoutez 250 g

    De pommes de terre coupées en quatres, 1,5 l d'eau bouillante, salez laissez cuire, lorsque le potage

    Passez-le à la passoire fine, allongez-le avec un peu d'eau et 1 verre de lait bouilli, laissez bouillir

    Ecumez, liez avec 1 jaune d'oeuf hors du feu, versez dans une soupière sur 40 g de beurre

    Garnissez avec 8 petits croûtons de pain frits au beurre 

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     


    14 commentaires
  •  

     

       

    Cromesquis de foie gras aux noisettes

     

    Pour 4 personnes

    450 g de foie gras mi-cuit, 2 oeufs, 30 g de farine, 30 g de poudre de noisette

    4 pincée de piment d'Espelette, 50 g de chapelure de pain, sel, poivre, huile

    Découpez le foie gras en cubes d'environ 2 cm, Réalisez des boules avec les mains

    Réservez-les au frais pendant 15 mn, versez la chapelure, la poudre de noisette

    Le piment d'Espelette dans une assiette creuse, mélangez bien

    Versez la farine dans une autre assiette, battez les oeufs dans une troisième 

    Panez les boules de foie gras, trempez-les dans la farine, puis les oeufs 

    Et enfin la chapelure de noisette, répétez l'opération deux fois, remodelez

    Les boules à chaque passage dans la chapelure pour leur donner une jolie forme ronde

    Réservez au frais quelques minutes, faites chauffer l'huile dans une casserole ou friteuse

    Lorsqu'elle est à 180°C plongez-y les petits cromesquis, laissez dorer 1 minute

    Egouttez-les, déposez-les sur une feuille de papier absorbant , salez, ajoutez un peu de poivre

    Des idées

    A l'apéritif : Etalez 200 g de pâte feuilletée, badigeonnez-la d'un jaune d'oeuf, roulez

    2 boudins blancs à l'intérieur de la pâte, puis redorez-les avec le jaune, détaillez les rouleaux en 

    Tronçons de 2 à 3 cm de long, mettez-les sur une plaque, faites cuire au four 20 mn à 180°C

    Mettez 150 g de foie gras ç température ambiante, détaillez dans 400 g de pain de mie

    20 canapés ronds, toastez-les au four, tartinez-les avec la mousse de foie gras, au dernier

    Moment Faites cuire dans une poêle beurrée 20 oeufs de caille, Déposez-les sur chaque canapé

     

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique