•  

     

     

    Gratin doré aux légumes

     

    Pour 4 personnes

    Préparation : 20 mn - Cuisson : 30 mn

    450 g de pommes de terre à chair ferme, 225 g de carottes

    2 branches de céleri, 1 blanc de poireau, 1 poivron vert, 40 g de farine,45 cl de lait

    50 g de gruyère râpé, 50 g de chapelure, 65 g de beurre + 20 g, sel, poivre

    Pelez, coupez les pommes de terre en dés, émincez le blanc de poireau

    Grattez les carottes, coupez-les en rondelles, , hachez le poivron

    Coupez le céleri en fines tranches

    Faites cuire les pommes de terre et les carottes 15 mn 

    A l'eau bouillante salée, égouttez-les

    Faites fondre le beurre à feu moyen dans une sauteuse

    Faites-y cuire le céleri, le poireau, le poivron pendant 5 mn en remuant 

    Ajoutez la farine et le lait, portez à ébullition cuire 2 à 3 mn en tournant

    Ajoutez le gruyère, les pommes de terre, les carottes, salez, poivrez

    Chauffez à feu doux puis transvaser dans un plat à soufflé beurré

    Mélangez la chapelure au 20 g de beurre fondu, versez sur les légumes

    Mettez sous le gril du four chaud pendant 10 mn

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     


    13 commentaires
  •  

      

     

     

    Veau au gorgonzola et tomates en crumble

     

     Pour 6 personnes

    Préparation : 25 mn - Cuisson : 35 mn

    6 petites côtes de veau, 3 tranches de jambon cru, 100 g de lardons fumés

    1 kg de tomates mûres, 1 oignon, 150 g de gorgonzola, 2 brins de sauge

    5 brins de thym, 40 g de beurre, 3 c à soupe de porto, 4 c à soupe d'huile, sel, poivre

    Pâte à crumble : 110 g de farine, 90 g de beurre mou, 1 c à café d'ail haché

    60 g de cerneaux de noix hachés, sel, poivre

    Mondez les tomates, coupez un chapeau, évidez-les délicatement, faites dégorger

    Pelez, hachez l'oignon, faites-le rissoler 5 à 6 mn avec les lardons

    Le thym émietté dans 2 c à soupe d'huile, salez, poivrez, coupez le gorgonzola

    En 6 tranches, ouvrez les côtes de veau dans l'épaisseur, farcissez-les

    D'1/2 tranche de jambon, 1 de gorgonzola, 1 feuille de sauge, sel, poivre

    Fermez chaque côte à l'aide d'une pique en bois

    Faites chauffer le restant de l'huile et 10 g de beurre dans une poêle

    Faites cuire doucement la viande salée et poivrée 5 à 6 mn de chaque côté

    Avec l'échalote pelée et hachée, réservez au chaud, retirez les piques

    Déglacez la poêle au porto, faites réduire 3 mn ajoutez le reste du beurre en fouettant

    Mélangez tous les ingrédients de la pâte à crumble en sable grossier

    Répartissez les oignons dans les tomates évidées , remplissez-les de crumble

    Faites cuire 10 à 12 mn au four préchauffé à 210°C

    Servez avec la viande et son jus

    Une idée en plus, : juste avant de servir arrosez le crumble

    D'un filet d'huile de noix ou de noisette

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     


    14 commentaires
  •  

     

     

    Complet pour un soir....

    Pizza bolognaise à la dinde

     

    Pour 8 personnes

    Préparation : 30 mn - Cuisson : 40 mn

    Complet pour un soir....

    2 boules de pâte à pizza, 500 g de dinde hachée, 500 g de coulis de tomate

    1 oignon, 1 carotte, 1 côte de céleri, 2 gousses d'ail, 100 g de parmesan

    2 c à soupe d'huile d'olive, sel, poivre

    Complet pour un soir....

    Pelez et hachez l'oignon, pelez la carotte, coupez-la en petit dés

    Coupez le céleri en petits dés, pelez en hachez les gousses d'ail 

    Préchauffez le four à 220°C (th.7)

    Complet pour un soir....

    Faites chauffer l'huile à feu moyen dans une grande poêle, faites-y

    Revenir 4 à 5 mn les oignons, la carotte, le céleri, ajoutez l'ail, cuire 1 mn

    Mettez sur feu vif, ajoutez la viande, laissez cuire 6 à 8 mn en remuant

    Complet pour un soir....

    Ajoutez le coulis de tomate, portez à ébullition

    Réduisez le feu, laissez cuire 8 à 10 mn, laissez refroidir

    Etalez les pâtes, placez-les sur la plaque du four

    Complet pour un soir....

    Répartissez dessus la sauce à la viande, parsemez de parmesan râpé

    Faites cuire au four 12 à 15 mn, déposez dessus des feuilles de roquette

    Et de basilic au moment de servir, accompagnez d'une salade

    Complet pour un soir....

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     


    9 commentaires
  •  

     

       

    papillotes de maquereau sauce ravigote

     

    Pour 4 personnes

    Préparation : 15 mn - Cuisson : 20 mn

    4 maquereaux de 150 g chacun vidés et parés, 1 oignon, 2 jaunes d'œufs

    2 c à soupe de câpres, 5 c à s d'huile d'olive, 1 c à café de moutarde

    2 c à s de vinaigre, 2 c ç s de jus de citron, 2 c à s de persil

    1 c à café de cerfeuil ciselé, 1 c à café d'estragon haché, sel, poivre

    Préchauffez le four à 220°C (th : 7), séchez les poissons sur du papier absorbant

    Mélangez 2 c à soupe d'huile avec le jus de citron, sel, poivre

    Assaisonnez l'intérieur et l'extérieur des maquereaux

    Badigeonnez d'huile 4 grands rectangles de papier d'aluminium

    Déposez chaque poisson sur un rectangle, fermez les papillotes

    Faites cuire au four à mi-hauteur pendant 20 minutes

    Egouttez les câpres, hachez(les, pelez, ciselez l'oignon 

    Mélangez les jaunes d'œufs et la moutarde, le vinaigre, sel, poivre

    Incorporez-y le reste de l'huile en filet sans cesser de battre

    Ajoutez-y les câpres, l'oignon et les herbes hachées

    Servez les papillotes avec la sauce froide aux câpres en accompagnement

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     


    11 commentaires
  •  

     

    La caquetoire

    La caquetoire ou caqueteuse, appelé aussi chaire basse ou chaise à caquetoire, est un petit siège rudimentaire de l’époque Renaissance utilisé pour caqueter (bavarder). Apparu avec les meubles de style Henri II, c’est le premier spécimen de la chaise à bras (non rembourré) munie d’accotoirs au XVIe siècle ou aussi du faudesteuil devenu le fauteuil en 1636.

    Généralement placé près de l'âtre ou même sous le manteau de la cheminée de part et autre du foyer, la caquetoire ou caqueteuse permet de caqueter à l'aise 

    Le caquetoire

    Un caquetoire (parfois caquetoir) est un espace couvert, souvent en forme d'auvent, situé devant l'entrée de nombreuses églises, notamment dans le centre de la France (Orléanais : Gâtinais et Sologne ; Berry ; Bourbonnais), ou, plus rarement, accolé à l'un des côtés de la nef. Il tire son nom du verbe caqueter (« bavarder à tort et à travers »), car les paroissiens pouvaient s'y abriter après les offices pour échanger les nouvelles.

    Le caquetoire est habituellement couvert d'une toiture en tuiles à un pan, reposant sur une charpente et appuyée sur la façade de l'église, mais on trouve aussi des structures plus complexes : toiture à trois pans comme à l'église de Louchy (Allier) ou à l'église des Ormes (Yonne) ; pignon centré en forme de triangle qui vient briser la ligne de toiture dans plusieurs églises du Gâtinais et de Sologne

    On trouve quelques exemples de caquetoires latéraux, notamment en Gâtinais, comme à Lombreuil, près de Montargis, ou à Treilles-en-Gâtinais, près de Courtenay, mais aussi à l'église Saint-Nicolas de Murat en Bourbonnais. À Souvigny-en-Sologne, le caquetoire, de très grande taille, comprend une partie frontale qui se prolonge à droite par une galerie latérale[1]. Le même schéma se retrouve, dans la région de Sully-sur-Loire, à l'église Saint-Martin de Guilly ; il a été imité pour l'église Saint-Pierre de Saint-Père-sur-Loire, qui a remplacé l'église détruite par un bombardement pendant la Seconde Guerre mondiale.

     

    Les côtés sont souvent constitués d'un mur maçonné en pierres, tandis que le devant est ouvert ou partiellement délimité par un muret en pierres. Des poteaux en bois soutiennent la toiture lorsqu'elle ne repose pas sur un mur ; plus rarement, ils sont remplacés par des piliers, comme à Coulandon (Allier).

    Des bancs en pierre sont souvent adossés au mur de l'église ou aux murets délimitant le caquetoire. À l'église de Louchy, une ancienne pierre tombale a été réutilisée à cette fin. Il n'est pas toujours facile de distinguer un petit caquetoire, espace destiné à la conversation, d'un auvent comme ceux qui protégeaient souvent les portails romans. En dehors de la taille, la présence de murets délimitant la structure ou de bancs en pierre pour s'asseoir est un critère de différenciation.

    Les caquetoires se trouvent dans les églises de villages plutôt qu'en milieu urbain.

    Beaucoup de caquetoires datent du XVe ou XVIe siècles et ont été accolés à des églises romanes. Mais certains sont plus tardifs début du XVIIIe siècle.

     Documentation et photos du net

     


    15 commentaires