•  

     

       

    Pieds de veau à la poulette

     

    Un peu long mais..... 

    Pour 6 personnes

    6 pieds de veau, 4 litres d'eau, 60 g de farine, 2 dl de vinaigre, 1 carotte

    2 oignons, 100 g de beurre, 30 g de farine, 200 g de champignons

    1 bouquet garni, 2 c à soupe de persil haché, 2 jaunes d'œufs, sel, poivre

    Mettez les pieds de veau dans une casserole contenant 2 l d'eau bouillante 

    Laissez-les pendant 15 mn, sortez-les, passez-les sous l'eau froide

    Mettez 2 l d'eau froide dans une casserole, ajoutez 60 g de farine délayée dans de l'eau

    Le vinaigre, 1 oignon épluché et pelé, la carotte pelée, coupée en rondelles

    Le bouquet garni, salez, poivrez, portez à ébullition

    Mettez-y les pieds de veau, laissez cuire à feu moyen 4 heures

    Dans une cocotte, faites fondre le beurre, ajoutez 30 g de farine en tournant

    Mouillez avec un peu de jus de cuisson des pieds de veau

    Ajoutez les champignons, l'autre oignon épluché et émincé, mettez les pieds de veau

    Laissez mijoter 30 mn à feu doux, au moment de servir

    Liez avec les 2 jaunes d'œufs, saupoudrez de persil haché

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Tous ces tableaux sont réalisés par moi-même en points comptés

     

    Roses anciennes

    Champignons

    Mon tout premier : maison de campagne

    Un petit minou

    Une japonaise

    Bouquet de fleurs

    Pour ma petite fille qui aime les chevaux

     Chevreuils en sous bois

    Merci pour vos visites et commentaires

     

     


    16 commentaires
  •  

     

      

    Tarte au camembert

     

    Pour un moule de 28 cm de diamètre

    Préparation : 40 mn - Temps de repos ; 30 mn - Cuisson : 40 mn

    250 g de camembert, 75 g de beurre, 5 œufs + 1 jaune

    200 g de farine, 15 cl de crème fraîche, 2 c à soupe de lait

    1 c à café d'herbes de Provence, sel, poivre

    Confectionnez une pâte brisée en travaillant la farine et le beurre

    Le jaune d'œuf, le lait, 1 demi-cuillerée de sel

    Laissez reposez au frais pendant 30 minutes

    Retirez la croûte du camembert, taillez-le en dés

    Battez les œufs entiers avec la crème fraîche, ajoutez-y les herbes

    Poivrez, préchauffez le four à 200°C (th.6) 

    Abaissez la pâte, tapissez un moule beurré, étalez-y le fromage

    Nappez avec le mélange crème-œufs, faites cuire au four mi-hauteur, 40 mn

    Démoulez la tarte sur un plat de service et servez-la chaude

    Accompagnez-la d'une bonne salade

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     


    19 commentaires
  •  

     

     

     

       

     

     filets de lieu à la florentine

     

    Pour 4 personnes

    Préparation : 20 mn - Cuisson : 55 mn

    800 g de filets de lieu, 750 g d'épinards, 2 oignons, 1 citron

    100 g de fromage Bel Paese, 12,5 cl de vin blanc sec, 1 feuille de laurier

    2 c à soupe d'huile, noix de muscade râpée, brins de persil, sel, poivre

    Nettoyez, lavez les épinards, équeutez-les, pelez, ciselez les oignons

    Coupez le citron en fines rondelles, râpez le fromage

    Versez le vin blanc dans une casserole, ajoutez-y le laurier et persil

    Portez à ébullition, ajoutez les filets de poisson

    Laissez cuire à couvert sur feu doux pendant 15 minutes

    Préchauffez le four à 220°C (th.7), Faites fondre les oignons dans l'huile

    Ajautez les épinards, salez, poivrez, aromatisez avec la noix de muscade

    Faites cuire à couvert, sur feu doux, pendant 10 minutes

    Egouttez les épinards, récupérez leur jus de cuisson

    Dressez les filets de poisson et les épinards dans un plat beurré

    Mélangez le jus de cuisson des filets de poisson et celui des épinards

    Laissez réduire à moitié, sur feu vif, puis nappez-en le plat

    Garnissez de rondelles de citron, parsemez de fromage râpé

    Faites gratiner au four pendant 10 mn environ

    Le fromage Bel Paese est un fromage italien d'origine lombarde

    A pâte semi-molle fait à partir du lait de vache

     

    Clic pour vérifierMerci Manola pour le cadre

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    Feuillardier

    Les feuillardiers fabriquaient des cercles en lattes de châtaigniers pour entourer les tonneaux. Le cerclier est souvent payé à la tâche au début avant qu'il ne puisse avoir les fonds pour devenir indépendant.

     

     

    Le feuillardier s'installait en forêt pour travailler à l'exploitation de taillis (jeunes pousses) de châtaigniers. Il abattait à la hache des barres de châtaignier qui étaient ensuite ébranchées à la serpe et entassées à intervalles réguliers. Elles étaient ensuite écorcées pour la confection de piquets et de lattes.

     

     

    Le bois non écorcé était fendu en deux et servait au tonnelier pour le cerclage des barriques ou la fabrication de panier à crustacés. Les tiges de châtaigniers fendues sont façonnées en cercle dans une cintreuse (parfois par un artisan différent qui possède cet outil). Les cercles sont placés dans un moule en fonction de leur diamètre puis mises en meule de vingt quatre cercles.

     

     

    Sur l'emplacement de son chantier, le feuillardier construisait une loge dont le toit est composé de branchage et de dolettes (longs copeaux de bois)[. Cette cabane lui servait à prendre ses repas, à s'abriter de la pluie et plus rarement, à dormir lorsque le chantier était très éloigné de son domicile.

     

     

    Les feuillardiers étaient concentrés principalement sur les cantons de Châlus et Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne). Une partie du Parc naturel régional Périgord Limousin constitue la région naturelle de France dénommée précisément Pays des feuillardiers. En 1906, leur nombre atteignait 1280 individus. Ce chiffre a ensuite décliné à partir des années 1910 - 1920 du fait de la concurrence du feuillard de fer[ puis s'est stabilisé autour de 800 jusqu'au début de la deuxième guerre mondiale.

     

     

    Exercée principalement pendant les mois d'hiver, cette activité difficile était peu valorisante. Les feuillardiers se rassemblèrent dès 1905 en un syndicat et plusieurs mouvements de grève furent organisés en 1908, 1912, 1934 et 1936. Ces mouvements sociaux eurent pour conséquence une légère revalorisation des tarifs.

     

     

    L'activité et la production du métier de feuillardier sont présentés à la Maison du Châtaignier, située à Châlus, dans la Châtaigneraie limousine, un espace muséographique interactif entièrement dédié au châtaignier, à ses possibilités et celles de la châtaigne

     

     

     


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires